La maison d’arrêt et La Pince

mercredi 8 juin 2016, par Hélène Bascoul

Ateliers du Laboratoire poétique

La pince reprend ses interventions à la maison d’arrêt toujours en partenariat avec l’unité sanitaire, travail collaboratif entre Murielle Pleyber de l’équipe du docteur Gravrand et Hélène Bascoul de La Pince.

Cette fois-ci le Laboratoire poétique s’est associé au "café santé" de celle-ci, qui a lieu régulièrement sur un thème particulier de santé.

Les personnes détenues intéressées par le thème abordé sont ainsi conviées dans une salle du quartier socio-culturel, à boire un café ou une boisson fraîche, grignoter un p’tit gâteau, tout en discutant et réfléchissant.

Le dernier thème abordé a été celui de la gymnastique faite en cellule et les exercices de musculation effectués sur les machines de la maison d’arrêt.

Des étudiantes en kinésithérapie sont venues plusieurs fois pour travailler avec plusieurs personnes concernées et intéressées par ce sujet.

la Pince est venue à la dernière de ces rencontres, afin de rencontrer le groupe de participants, les étudiantes kiné et de prendre connaissance du contenu des documents à retravailler par la suite.

L’objectif de ces ateliers est de créer des documents visuels de communication, flyer, dépliant ou affiche selon les besoins.

Ce sont des ateliers d’Arts-plastiques qui proposent la découverte et l’expérimentation de techniques artistiques, tout en sensibilisant et impliquant directement les personnes dans la communication d’informations.

Partenariat La Pince et le collectif prison

Nous avons rejoint le collectif prison en mars 2016, car l’association veut rester au plus près des problématiques liées à l’enfermement, la précarité, les addictions et l’estime de soi.

Valoriser les personnes et rendre accessible la culture et les apprentissages, sont des objectifs essentiels, que nous nous sommes fixés depuis le début dans nos actions auprès de tous les publics.

Visite de la maison bleue

Face à la maison d’arrêt la maison bleue accueille les familles des détenu(e)s et bien souvent les détenu(e)s sortant de détention un peu perdu(e).

Ce lieu est magique tant sa chaleur humaine est palpable dés que l’on y pénètre.

Les personnes qui y travaillent sont toutes professionnelles dans le simple fait qu’elles savent toujours trouver une solution à un questionnement.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom